Atelier clinique du 24/09/20

 « Et si on intervenait plus tôt ? Rencontrer le très jeune enfant porteur d’un trouble du neuro-développement et sa famille ».

Hier soir, a eu lieu dans la salle de conférence de Brumath, le 41ème atelier clinique de l’EPSAN.

Les symptômes précoces de trouble du neuro-développement, notamment les troubles du spectre autistique, sont de mieux en mieux connus et dépistés par les professionnels de la petite enfance dès la deuxième année de vie des enfants.

L’équipe de soins précoces du secteur I01 (allant de Wissembourg à Schiltigheim en passant par Bischwiller) a pour vocation d’accompagner ces enfants adressés avant l’âge de 3 ans.

Durant 2 heures, une équipe composée d’une pédopsychiatre, de deux psychologues, de deux  psychomotriciennes, d’une éducatrice de jeunes enfants et d’une infirmière de secteur psychiatrique, ont présenté leurs différentes techniques de soins précoces (TED, DENVER, PECS, etc.) devant un public, très intéressé, composé de professionnels de l’établissement.

A la fin de la présentation, un temps d’échange avec le public a été organisé afin d’obtenir plus de précision sur certains items.

Les prochains RDV sont fixés : en novembre pour le colloque soignant dédié à l’isolement et la contention, ainsi qu’en janvier pour un prochain atelier clinique autour la remédiation cognitive*.

*sous réserve de l’évolution des mesures sanitaires.