Les 4 grands axes du programme d'actions

La prévention :

  • Compléter les recommandations de bonnes pratiques d'hygiène dans les soins et environnementales.

  • Poursuivre la promotion du traitement hygiénique des mains par frictions (THMF) particulièrement dans les secteurs d'activités à risque infectieux et suivre le tableau de bord « Consommation des gels hydro-alcooliques (GHA) pour les mains ».

La surveillance :

  • Traiter les données de surveillance, détecter les épidémies, apprécier les tendances évolutives des infections nosocomiales et réaliser le suivi des différents tableaux de bord.

  • Poursuivre le suivi mensuel des Bactéries Multi Résistantes et le tableau de bord détaillé par secteurs d'activités.

La formation :

  • Réactualiser et/ou renforcer l'appropriation des recommandations de bonnes pratiques d'hygiène par les professionnels grâce aux ateliers de pratique professionnelle (APP).

L'évaluation :

  • Poursuivre le développement des audits en hygiène hospitalière.

Le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales

Une infection nosocomiale est une infection contractée au sein d'un établissement de soins. On la considère comme telle quand elle se déclare 48 heures après le début de l’hospitalisation. De plus, une infection qui se révèle après la sortie de l’hôpital peut aussi être nosocomiale. Les malades peuvent être contaminés lors des soins qu’ils reçoivent par le matériel utilisé, ou par les autres malades ainsi que par les personnels porteurs de germe mais ne développant pas la maladie. Les personnes hospitalisées sont plus fragiles, plus vulnérables, et peuvent être infectées par des germes qui ne sont pas dangereux dans des conditions normales. La lutte contre les infections nosocomiales est d’autant plus importante que, contrairement aux autres risques, une infection est transmissible, y compris entre patients et soignants.

Une partie de ces infections peut être évitée grâce à des mesures préventives d'hygiène hospitalière. Les professionnels de santé de l'EPSAN mettent tout en oeuvre pour limiter au maximum la survenue de ces infections :

  • Un Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) est en place depuis 1988. Chaque année, le CLIN présente un programme d'actions et fait le bilan des activités menées l'année précédente. Le CLIN est présidée par Mme le Dr Caroline OULERICH, correspondante d’infectionvigilance et praticien hospitalier. 

  • Une Équipe Opérationnelle d'Hygiène Hospitalière (EOHH) est chargée d'appliquer sur le terrain la politique définie par le CLIN. Ses actions sont relayées dans les services de soins par des infirmiers et médecins correspondants en hygiène.

Le tableau de bord des indicateurs de la Lutte contre les Infections Nosocomiales (LIN)


Le tableau de bord des indicateurs de la LIN offre une vision d'ensemble simplifiée de la gestion du risque infectieux dans les établissements de santé. Il vise à améliorer la qualité des soins en permettant un suivi dans le temps et des comparaisons entre les établissements et répond à une demande légitime d'information et de transparence de la part des usagers. Il est composé pour les établissements de santé psychiatriques de 5 indicateurs renseignés annuellement.